Édith CANAT de CHIZY   –   compositeur

Tout en poursuivant des études d’Art et d’Archéologie et de Philosophie à la Sorbonne, Edith Canat de Chizy obtient successivement six premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont celui de composition.

Elle s’initie à l’électroacoustique au Conservatoire et au Groupe de Recherches Musicales. Elève d’Ivo Malec, elle fait en 1983 la rencontre décisive de Maurice Ohana. Dans l’œuvre de cette violoniste de formation, qui comporte à ce jour plus de soixante-dix opus, la musique concertante occupe une place de choix.

Parmi ses œuvres marquantes, pour la plupart commanditées par l’Etat, Radio-France, l’Orchestre de Paris, l’IRCAM, des ensembles tels que Musicatreize, les Solistes XXI, le Nederlands Kamerkoor, Sequenza 9.3, Accentus, TM+…, on notera particulièrement ses pièces vocales, ses trois quatuors, et ses pièces symphoniques dont Omen, Pierre d’Eclair,  ainsi qu’Over the sea, sa première œuvre avec dispositif électronique créée en 2012.

De nombreuses distinctions sont venues couronner son œuvre : Prix de la Tribune Internationale des Compositeurs en 1990, Prix Paul-Louis Weiller (1992), plusieurs prix décernés par la SACEM dont le Grand Prix de la Musique Symphonique en 2004.

Officier de l’Ordre National du Mérite, élue à l’Académie des Beaux-Arts en 2005, Edith Canat de Chizy est la première femme compositeur à être reçue à l’Institut de France.

Elle enseigne la composition au CNR de Paris depuis 2007. 

En Janvier 2008, Edith Canat de Chizy est nommée Chevalier de la Légion d’Honneur. En 2016, l’Académie Charles Cros lui attribue le Grand Prix du Président de la République pour l’ensemble de son œuvre  En 2017, elle est nommée Commandeur des Arts et Lettres.