Elizabeth SOMBART       pianiste

Très remarquée dès son plus jeune âge, notamment lors de concerts et après avoir obtenu le Premier prix national de piano et de musique de chambre à 16 ans, Elizabeth Sombart perfectionne son art à Buenos-Aires avec B-L Gelber. Elle complète sa formation auprès de grands maîtres : P. Feuchtwanger à Londres, H. Langer-Rühl à Vienne ou S. Celibidache, à l’Université de Mayence lors d’études de phénoménologie musicale lui permettant de développer la Pédagogie Résonnance : « Phénoménologie du son et du geste ». Pédagogue, elle inaugure en Suisse le premier Centre international d’études de la pédagogie Résonnance qui s’appuie sur des valeurs piliers : gratuité des enseignements, absence d’examen et de limite d’âge… Nommée à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, elle enseigne également au Conservatoire Russe de Paris Serge-Rachmaninoff.

Concertiste, elle se produit dans les lieux les plus prestigieux : Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall et Cadogan Hall à Londres, Concertgebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo, Victoria Hall à Genève, salle Palau à Barcelone… Fine chambriste, elle partage la scène avec : A. Dumay, P. Gallois, L. Claret, A. Nakajima… Elle se produit également avec le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre de la Bruckner Académie de Munich et l’Orchestre Symphonique du XXIe siècle de Catalogne.

Elizabeth Sombart enregistre une importante discographie et vidéographie et publie plusieurs ouvrages consacrés à son art : « La musique au cœur de l’émerveillement » chez Lattès, « Paroles d’harmonie » chez A. Michel et « On m’appelle Plume » aux éditions de l’Hèbe. Elle crée la Fondation Résonnance et est élevée au rang de Chevalier de l’Ordre National du Mérite et de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres pour l’ensemble de son œuvre.